L’abîme de la métempsychose – Ionuț Caragea par Amalia Achard (3)

Ionuț Caragea

par le truchement d’Amalia Achard

L’abîme de la métempsychose

La toute première larme
de la solitude
lave le corps inanimé
de l’amour
transformé
en ombre

les mots sont
comme des doigts tendres
avec lesquels je caresse
les tempes des souvenirs

la solitude
et son infinie
sensation de froid
et l’éternelle question
sans réponse

pourquoi ?
pourquoi ?

J’erre
à travers l’abîme de la métempsychose
sans savoir qui je suis
sans savoir
où je dois
amarrer mon âme

je me dispute avec Dieu
partageant l’instant
comme un quignon de pain
et je suis toujours affamé
de son impériale révélation

reviens et bénis-moi
de la présence
du miracle de la poésie
verse la perfection
et sème l’arc-en-ciel
dans mon cœur

couronne mon malheur
des lauriers d’un baiser
fantomatique

fais-moi remplir l’absence
à ce que je suis

Poème extrait du recueil „Mon amour abyssal”, éd. Stellamaris, Brest, 2018.

2 autori – 2 autori români (1 clasic, 1 contemporan) – 6 creații // 2 traducători
2 auteurs – 2 auteurs roumains (1 classique, 1 contemporain) – 6 créations // 2 traducteurs

Articole asemănătoare

Răspunsuri

Adresa ta de email nu va fi publicată. Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *